Le premier ministre tunisien Hichem Mechichi s’est dit prêt lundi à céder le pouvoir au futur Premier ministre désigné par le président Kais Saied, au lendemain de la suspension par ce dernier des activités du Parlement, qui a projeté dans l’inconnu la jeune démocratie en crise depuis des mois.