Les troubles dépressifs irriguent « Sea of Solitude”, qui nous revient magnifié sur la Switch dans une version Director’s Cut, de même que « Neurodeck”, dont les ennemis sont les phobies des personnages. Et aussi : la répartition des tâches ménagères dans un couple de loutres avec « A Comfortable…