Les habitants du Lamentin, la deuxième ville la plus peuplée de Martinique, sont descendus dans la rue lundi 15 février à l’occasion du carnaval du Mardi Gras, malgré l’interdiction du préfet. Ils sont loin d’être les seuls. 

Avec l’épidémie de Covid-19, les festivités des Jours gras, qui…