Le Congrès US est ciblé par des attaques informatiques lancées par des hackers cherchant à infiltrer ses ordinateurs et forcer les utilisateurs à leur verser une rançon pour y récupérer l’accès.