Le candidat du Rassemblement national est en tête des sondages sur les deux tours. Pour espérer l’emporter, le président sortant LR pourrait tendre la main à la gauche, qui pour l’heure refuse tout accord pour faire barrage au RN.