Sur le son pop de Tears for Fears, la dernière création d’Emanuel Gat célèbre les corps déconfinés et échappe à la morosité ambiante par l’exaltation de la danse.