Les autorités ont pris cette décision après les critiques d’une automobiliste chinoise mécontente du système de freinage de sa Tesla.