Environ 1.250 migrants qui ont péri en mer en tentant de gagner l’Europe par la Méditerranée sont enterrés dans des tombeaux anonymes.