En Ouganda aussi les forces de l’ordre n’aiment pas être filmées