La filiale française d’Ikea et un de ses anciens PDG ont été respectivement condamnés mardi à un million d’euros d’amende et à de la prison avec sursis pour avoir espionné des centaines de salariés pendant plusieurs années.