D’ascendance black-mirroresque, cette loufoquerie à peine dystopique se développe en thriller sur la société de surveillance.