Les élus demandent la mise en place d’un encadrement constitutionnel du recours à l’état d’urgence.