Des producteurs et distributeurs d’opiacés se sont retrouvés mardi pour la première fois devant un jury pour répondre de leur responsabilité dans les ravages causés par ces médicaments anti-douleurs, à l’origine de plus de 500.000 overdoses en 20 ans aux Etats-Unis.