Le président de la région dissidente du Tigré (Nord) a déclaré lundi que son peuple était « prêt à mourir », au lendemain de l’ultimatum lancé par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed accordant 72 heures aux dirigeants tigréens pour se rendre.Près de trois semaines après le début de cette…