Les forces des autorités dissidentes du Tigré ont gagné du terrain mardi, au lendemain de la prise de la capitale régionale Mekele, appelant à chasser les « ennemis » de cette région du nord de l’Ethiopie en guerre depuis bientôt huit mois.