Juché sur une colline, surplombant la capitale régionale Mekele, le monument aux martyrs du Tigré a longtemps incarné la puissance militaire du Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), l’hégémonique parti local.