Le Sénat dominé par l’opposition de droite a adopté dans la nuit de mardi à mercredi en première lecture, après l’Assemblée nationale, un projet de loi renforçant les mesures « antiterroristes » et le renseignement, présenté comme « indispensable » par le gouvernement.