Depuis plus de vingt ans, les projets se succèdent sans succès sur ce domaine à flanc de coteau, où chartreuse délabrée, bâtiments ébauchés et herbes folles jalonnent la promenade. Près de dix ans après le rachat du site, le propriétaire Domofrance n’a « pas de projet ».