Le libellé d’un test de droit constitutionnel a amusé les étudiants. Le doyen de la Faculté plaide la «maladresse de formulation».