Le candidat PCF à la présidentielle Fabien Roussel a proposé mardi de créer une « peine de prison ferme », sans possibilité de « négocier des amendes », pour les dirigeants d’entreprises coupables de fraude et d’évasion fiscales.