Alors que l’abstention a encore battu des records au premier tour des élections régionales, le vote électronique est victime du conservatisme de la classe politique.