L’enquête sur la dispersion d’une « free party », la semaine dernière à Redon (Ille-et-Vilaine), n’a pas encore permis de déterminer la cause des blessures de l’homme de 22 ans qui a eu la main arrachée, a annoncé le parquet de Rennes samedi. »Les conclusions provisoires n’apportent pas…