Sous le coup notamment de la reprise économique, et donc de la demande sur les marchés de l’énergie, les tarifs régulés de vente ne cessent