L’ancien président hondurien Manuel Zelaya a été interpellé vendredi pendant plusieurs heures à l’aéroport de Tegucigalpa, accusé d’être en possession de 18.000 dollars non déclarés, un montant qu’il assure avoir été placé à son insu dans ses bagages.