Certains estiment inexorablement dans les hôpitaux, dans certains services de réanimation, que les variants sont déjà là, touchant des patients plus jeunes et de façons plus nombreuses.