Une consultation physique aurait-elle permis de sauver la vie de cet Isérois, mort il y a un an ? Certainement, pour sa famille, qui a décidé de porter plainte pour homicide involontaire et estime que la télémédecine a entrainé un mauvais diagnostic.