Valérie Pécresse, réélue fin juin à la tête de l’Ile-de-France et potentielle candidate à l’élection présidentielle, a lancé mercredi une grande partie du programme de la mandature 2021-2028, l’opposition liant cette « précipitation » à la primaire de la droite.