Pour rompre avec la sédentarité imposée par le Covid, la famille N’Diaye s’est mise au  footing deux fois par semaine. Un moment devenu rituel.