Depuis le mois de mars, Patrice Lecrocq et son association de pêche à l’aimant MagnEt’Eau 76 récupèrent la ferraille qui jonche le fond de la Seine. Son objectif : dépolluer le fleuve et nettoyer l’environnement.