En poste depuis quelques mois en Ukraine, l’ambassadeur suisse Guillaume Scheurer évoque la guerre, la coopération, les difficultés, mais aussi les espoirs d’une «très vieille nation», qui est en même temps «un jeune pays, avec une population douée et bien formée». A Kiev, nous le rencontrons…