Même si le volcan Fagradalsfjall se trouve près de la capitale islandaise, la population ne semble pas être en danger