Les acclamations ne sont pas les bienvenues aux JO de Tokyo à cause de la pandémie, mais cela n’empêche pas un groupe d’énergiques pom-pom girls du troisième âge de continuer de s’entraîner dans une salle de sport de la capitale japonaise.