Le ministre des Affaires étrangères du régime iranien, Javad Zarif, a couvert de louanges le haut commandant militaire du Hezbollah en Syrie qui est mort dans une explosion à Damas cette semaine.