Une « équipe particulièrement organisée » qui a visé deux footballeurs, un animateur de télé, un rappeur ou encore un chef-cuisinier: l’accusation a requis mardi à Paris des peines allant du sursis à 6 ans d’emprisonnement à l’encontre de huit cambrioleurs.