La Cour de cassation a confirmé, le 14 avril dernier, l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi, écartant de facto la tenue d’un procès. L’instance a entériné le caractère antisémite du crime mais confirmé l’impossibilité de juger son auteur, hospitalisé en psychiatrie, compte tenu…