Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a estimé que son pays devait se préparer autant « au dialogue qu’à la confrontation » avec les Etats-Unis, dans une première réaction à la politique coréenne du nouveau président américain Joe Biden.