Pour Chloé Morin, la gestion du Covid a bien montré les dysfonctionnements actuels de l’appareil d’État, qu’elle attribue en partie à la haute administration.