Dans son classement annuel sur la compétitivité, le Forum mondial de Davos utilise, parmi ses nombreux critères, le montant total des taxes acquittées par les entreprises. Si la France est très mal classée, elle reste toutefois devant l’Italie… et la Chine.