Une patrouille de gendarmerie les en a rapidement chassés.

Cet acte est le fait d’une quinzaine d’individus, rapporte la gendarmerie, qui explique qu’il s’agit de manifestants anti-vaccins.

Ils auraient ainsi envahi vendredi la permanence du président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand…