Au bistro de la Toile… Salut à toi, maître empoisonneur ! Tè Loulle, je viens d'en entendre un qui parlait dans le poste et qui se lamentait sur le sort des bestiaux. Il a raison le mec lorsqu'il s'encagne contre la manière actuelle d'él