Le Racing 92 n’a « pas été au rendez-vous collectivement » face aux Saracens en finale de la Coupe d’Europe (9-21), convient l’entraîneur des arrières Laurent Labit.