Le cœlacanthe, une espèce de poisson « préhistorique » menacée d’extinction, est beaucoup plus vulnérable qu’on ne l’imaginait, selon une étude de biologistes marins parue jeudi.