La Cour constitutionnelle malienne a déclaré vendredi le colonel Assimi Goïta chef de l’Etat et président de transition du pays, parachevant le deuxième coup d’Etat conduit par l’officier et les militaires en neuf mois.