Le Hezbollah a annoncé vendredi la mort de son chef militaire en Syrie, Moustapha Badreddine, l’un des cinq membres du mouvement chiite accusés du meurtre de Rafic Hariri, l’ancien Premier ministre libanais. « Il a dit il y a quelques mois, +je ne reviendrai pas de Syrie, sauf en martyr ou e…