Le Danemark a annoncé ce 17 mars qu’il comptait réduire encore la part d’étrangers «non-occidentaux» présents dans les quartiers défavorisés