Pour les autorités danoises, certaines zones de la Syrie sont désormais « assez sûres » pour que les réfugiés puissent y retourner. Dans cette optique, Copenhague a retiré leur permis de séjour à 94 personnes. Une décision largement critiquée par la Commission européenne.