En théorie le départ des Anglais de l’Union aurait dû mécaniquement renforcer la place de la langue française dans les institutions, aujourd’hui l’anglais n’est plus la langue officielle que de l’Irlande et de Malte, ce qui représente 1,2 % de la …