Le Premier ministre arménien, réunissant des milliers de ses partisans, a affirmé jeudi avoir contré une tentative de putsch, mais l’opposition restait mobilisée dans la rue contre celui qu’elle juge responsable d’une humilitante défaite militaire au Nagorny Karabakh.