Le projet éthiopien de méga-barrage sur le Nil bleu, qui fait l’objet jeudi d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, suscite des tensions régionales, notamment avec l’Egypte qui dépend à 97% du fleuve pour son approvisionnement en eau.