Après General Motors, le spécialiste des camions à hydrogène, Nikola, a vu l’un de ses autres principaux soutiens, le sud-coréen Hanwha, prendre ses distances.